Archives du site

Le contrôle du juge électoral dans la vérification des bulletins, « Piqûre de rappel » d’un pragmatisme continu et affirmé

Contentieux électoral Bulletin juridique des collectivités locales septembre 2009 (CE, sect. 1et 6 ; 27 mai 2009, Elections municipales de Morangis (Essonne) n° 322129) « Nous remercions vivement Madame Anne Courrèges, Rapporteur Public, pour nous avoir aimablement communiqué ses conclusions sur l’arrêt

Publié dans Droit public

Arrêté interruptif de travaux : procédure contradictoire

Un arrêté interruptif de travaux est une mesure de police soumise à l’obligation préalable d’une procédure contradictoire. Le moyen tiré de ce que l’arrêté interruptif de travaux a été pris en méconnaissance de l’art. 24 de la loi du 12

Publié dans Droit public

Intercommunalité et gestion des déchets : Répartition de compétences

« Une déchetterie peut relever du traitement des ordures ménagères au sein de l’art. L. 2224-13 CGCT si elle ne constitue pas seulement un point d’apport volontaire mais comporte des opérations de tri » (Code CGCT Dalloz note 6 sur L2224-13 ; CE

Publié dans Droit public

Constitution de partie civile d’un syndicat intercommunal 

Cour de Cassation, Chambre criminelle, 8 juin 1999, 98-82897 « Pour qu’une constitution de partie civile soit recevable devant la juridiction d’instruction, il suffit que les circonstances sur lesquelles elle s’appuie fassent apparaître comme possible l’existence d’un préjudice en relation directe

Publié dans Droit public

Légalité du mode d’attribution des sièges des commissions municipales

Actualité juridique du droit administratif 1996 Page 181 Le recours en excès de pouvoir introduit par Mme Lespagnon, élue de l’opposition, contre la délibération de la ville de Ris-Orangis approuvant la composition des commissions municipales s’appuyait sur les dispositions de

Publié dans Droit public

Droit public

Le droit public concerne l’ensemble des normes consacrées à l’organisation des institutions de l’Etat et des collectivités et la mise en œuvre de leurs prérogatives de puissance publique. L’intérêt général attaché à ces prérogatives justifie qu’elles bénéficient d’un droit dérogatoire au droit commun. Il s’applique dans des domaines très divers (commande publique, urbanisme, environnement, collectivités territoriales, santé publique etc…) Depuis près de vingt ans, le cabinet conseil et défend les personnes privées, mais aussi des collectivités contre les illégalités potentielles et conduit des actions en responsabilité devant les juridictions administratives.

Archives